Histoire et généalogie des Laurendeau d'Amérique

et de leurs familles alliées

Sous le Régime français

les premières générations de Rolandeau/Laurendeau en sol d'Amérique

par Louise Authier et Jean Laurendeau, Gardes-Mémoires, Montréal

Première partie

Jean Rolandeau et Marie Thibault

Les premiers ancêtres de tous les Laurendeau d'Amérique

Nos premiers grands-parents à s'établir sur le sol d'Amérique

dessin de Jean Rolandeau

Notre Première Génération s'Éteint petits Bonheurs du temps Jadis Plan travail

010. Notre Première Génération s'Éteint

01. Décès des parents de Marie Thibault

Sa mère, Jeanne Soyer

L'acte de la sépulture de Jeanne Soyer1 est rédigé le 20 avril 1699. On y déclare qu'elle serait alors âgée de 95 ans et résidente de St-Augustin. D'après les recherches de la famille Thibault, il serait plus probable qu'elle soit décédée vers l'âge de 62 ans.

Son père, Michel Thibault

Le décès de Michel Thibault survient le 15 février 1715. La sépulture2 a lieu le lendemain et le curé Desnoyers prend la peine d'annoter l'acte comme suit : âgé de cent ans et trois mois et demi.

Selon la famille Thibault, il serait plutôt décédé vers l'âge de 85 ans.

Marie Thibault reçoit un héritage: la succession de sa mère Jeanne Soyer.

Le 21 août 1700, on retrouve devant le notaire Chamballon Jean Rolandeau (marié à Marie Thibault) de La Rivière-du-Sud, René Grandalary (marié à Louise Thibault), Étienne Gilbert (marié à Marguerite Thibault) de la Rivière-des-Roches et Michel Thibault (veuf de Jeanne Soyer) de la Rivière-des-Roches. Les femmes sont absentes de cette réunion.3

La succession se règle à l'amiable. Entre autres, les trois beaux-frères reçoivent une somme de 150 livres et dix minots de blé chacun. Jean Rolandeau qui faisait affaire avec un marchand de Québec nommé Macaud, demande à ce que son argent et son blé soient payés au dit Macaud.

retour à la Table des Matières de cette page

02. Décès des parents de Jean Rolandeau

Nous savons, que sur l'acte de mariage de Jean Rolandeau et Marie Thibault, signé par le curé De Bernières, Louis Rolandeau le père de Jean est déclaré comme «deffunc» et habitant le bourg et paroisse de Marsilly en France.

Aussi, nous voyons le texte suivant au contrat de mariage rédigé par le notaire royal Gilles Rageot : « fils de deSfuncts Louis Rollandeau Et de Laurence Chauveau Ses père Et mere . . . ». Nous nous accrochons au petit « s » placé à la fin du mot « deSfuncts » pour comprendre que les deux parents de Jean Rolandeau étaient décédés en 1680.

retour à la Table des Matières de cette page

03. Le décès de Marie Thibault

Le 19 août 1711, est inhumée notre douce première aïeule à s'établir en Amérique. Le curé, Charles Hazeur-Desauneaux informe que notre Marie est "décédée hier de mort subite". Bien triste fin pour cette longue et impérissable racine de notre arbre. Elle décède, encore toute jeune, vers l'âge de 50 ans.

Nous nous permettons de croire qu'elle avait encore beaucoup de choses à dire et à montrer à ses jeunes enfants qui débutent dans la vie. Il est aussi facile d'imaginer que son mari Jean, devenu veuf, a dû suer quelque peu, en ajoutant à sa charge normale, l'ordinaire de sa maisonnée. Il a certainement mandaté ses ainées aux tâches ménagères courantes.

Son acte de sépulture4 se lit comme suit:

Le dix-neuvième d'août de l'an mil sept cent onze, a été inhumée dans le cimetière de cette paroisse, Marie Thibault âgée d'environ cinquante ans, femme de Jean Rolandeau, laquelle est décédée hier de mort subite, ayant été confessée et communiée trois jours auparavant feste de Lassomption de la Sainte Vierge. Son enterrement a été fait par moy soussigné Missionnaire de St Thomas en présence du dit Rolandeau, du Sieur L. Costé et de Charles Fournier.
Ch. Hazeur Desauneaux

retour à la Table des Matières de cette page

04. Le décès de Jean Rolandeau

Le 2 février 1715, s'éteint notre vénérable patriarche5.

Presque 3 ½ ans après le décès de son épouse, Jean, usé par les durs labeurs exigés aux pionniers, accablé par la solitude, entreprend le projet de rejoindre son adorable Marie, quelque part vers des cieux plus suaves et mélodieux que ceux de Pointe-à-la-Caille.

C'est ainsi que leurs enfants deviennent de jeunes orphelins. Ils auront besoin d'aide, afin de parachever leurs apprentissages, jusqu'à leur vie adulte.

Le deuxième de février de l'an mil sept cent quinze a été inhumé dans le cimetière de cette paroisse, Jean Rolandeau âgé d'environ 60 ans6 lequel est décédé après avoir reçu les sacrements de viatique et Extreme-onction, l'enterrement a été fait par moy soussigné Curé de St Thomas en présence de Charles Fournier et de Daniel Fregeaurt.
Ch. Hazeur Desuneaux

retour à la Table des Matières de cette page

05. Tutelle aux enfants mineurs de Jean Laurendeau et Marie Thibault7

Nous avons en main un exemplaire du contrat de la tutelle8. Presque tous les endroits où les enfants mineurs sont nommés, sont totalement illisibles. Ce qui fait que la savante minute du notaire Michon ne rend pas les services souhaités.

Avec ce document, nous espérions confirmer ou infirmer les dates de naissance des enfants de nos ancêtres Jean et Marie. Il doit y avoir quelque chose de vrai dans ce qu'un jour m'avait raconté un vieux Dicton (zactement (sic) celui que vous rencontrez quand vous allez chercher votre café matinal) tout courbé: Cent fois sur le métier, tu remettras ton ouvrage. Bien voilà! Il faudra bien trouver solution à cette ambiguïté archivée.

retour à la Table des Matières de cette page

06. Acte de partage des Biens de Jean Laurendeau et Marie Thibault

Nous avons en main l'acte rédigé par le Notaire Abel Michon, daté du 2 octobre 17178.

On y dit que Marie-Anne Laurendeau et son conjoint Jean-Baptiste-Marot, Catherine Laurendeau et son conjoint Jean Boutin, ainsi que Pierre Fournier et Nicolas ?????, tuteurs des trois autres enfants Louis, Marie-Louise et Geneviève, se réunissent chez le notaire, en présence de Antoine Dandurand, Pierre Béllanger, Pierre Blanchet et Jacques Boulet. Il y aura lecture du testament, suivie d'une prise d'inventaire des lieux. Puis, on procèdera au partage des meubles et bestiaux. Ensuite, on entreprendra le partage d'une concession de trois arpents de front par 42 de profondeur en la seigneurie de Saint Lucque.

Il est amusant de découvrir que ce genre d'activité se passe à la bonne franquette. La terre sera divisée en cinq parties égales, une partie par enfant . . . tirée au sort . . . Caterine obtient ainsi la première section sudoues, Geneviève suit, Marie-Anne suit, Marie-Louise suit et Louis obtient la dernière part au nordest.

retour à la Table des Matières de cette page

1. Source de l'acte de sépulture de Jeanne Soyer
PRDH 55539

2. Source de l'acte de sépulture de Michel Thibault
PRDH 56711

3. Source sur la succession de Jeanne Soyer
Archive Nationale - Viger; Notaire L. Chamballon, bobine M-61-5

4. Lire l'acte de sépulture de Marie Thibault chez FamilySearch, image 79 visité le 17 juin 2014 et le 27 mars 2017

5. Lire l'acte de sépulture de Jean Rolandeau chez FamilySearch, image 100 visité le 17 juin 2014 et le 27 mars 2017.

6. Nous savons qu'il est décédé à l'âge de 65 ans

7. Fait assez remarquable;
Décédé, Jean Rolandeau n'est plus là pour défendre son patronyme. Donc, il se fait nommer Jean Laurendeau.

8. Élection de tutelle aux enfants mineurs de défunt Jean Laurendeau /et/ Partage des biens de Jean Laurendeau et de Marie Thibault;
Source: Archive Nationale - Viger; Notaire Abel Michon #345 bobine M-352-2; 1717, 2 octobre

Celui qui ne sait pas d'où il vient
ne peut savoir où il va
car il ne sait pas où il est.
En ce sens, le passé est la rampe de lancement vers l'avenir.

L'archiduc Otto d'Habsbourg-Lorraine

Petits bonheurs des temps jadis

Diéreville

En 1700, année où les enfants de Jeanne Soyer héritent,
le sieur Dièreville, commente sur des instruments de musique qui sont à bord du navire qui le transporte vers le Canada.

Il écrit que M. de Fontenu, commissaire de la Marine, a à bord instruments et musiciens; la Compagnie du Chevalier de Chavignac comprend trois hautbois. Aussi, il annonce un malheur, car le clavecin est emporté par les flots lors d'une tempête.

Relations du voyage du Port Royal de l'Acadie ou de la Nouvelle France dont la première édition a lieu à Rouen en 1708, ainsi que l'image du livre, visité le 2 juillet 2014 et actif. Inactif le 27 mars 2017.

naufrage Ile-aux-Oeufs

En 1711, année du décès de Marie Thibault, il y a naufrage majeur sur les récifs de l'Ile aux Oeufs.

Le fleuve Saint-Laurent protège les habitants du pays d'une attaque vraiment massive des Anglais. L'église Notre-Dame-de-la-Victoire est rebaptisée Notre-Dame-des-Victoires.

Lire plus sur la débandade de l'amiral Walker
ici visité le 2 juillet 2014 et le 27 mars 2017
ici visité le 2 juillet 2014 et le 27 mars 2017
et ici visité le 27 mars 2017

Louis XIV

1715 est l'année du décès de Michel Thibault et de Jean Rolandeau.

C'est aussi l'année de la mort de Louis XIV.

La France épuisée et au seuil de la banqueroute, ne cherche plus qu'à se refaire intérieurement.

Source de l'image visité le 2 juillet 2014 et le 27 mars 2017

Ici, Philippe Bonnichon donne des réponses raisonnables à des questions que l'on se pose. POURQUOI L'AMÉRIQUE NE PARLE PAS FRANÇAIS, Louis XIV et son empire américain visité le 2 juillet 2014 et le 27 mars 2017

Plan de travail ou "Choses à faire"

  • Au point 06, Acte de partage des Biens de Jean Laurendeau et Marie Thibault, nous remarquons que Marguerite, celle décédée en 1770 à Berthier-sur-Mer, ne reçoit pas d'héritage. Élément important à propos du cas Marguerite, qui ne cesse d'embrouiller les cartes à chaque étape que nous analysons. Établir un plan de recherche afin d'illuminer cette mauvaise tendance à la confusion.
  • Toujours au même point 6, on fait état d'un inventaire des biens de Jean Rolandeau et Marie Thibault. Tenter de mettre la main sur cet inventaire ferait du bien à la curiosité perpétuelle des fans de Jean et sa douce Marie.

Vous désirez lire plus sur l'histoire des Laurendeau?
page précédente: La famille Thibault / Rolandeau de Pointe-à-la-Caille
page suivante: PaySage ou les territoires occupés par nos sages ancêtres de la première génération

Copyright © depuis 2005, Jean Laurendeau ------- Merci de votre visite

retour : page d'entrée de ce site web

retour : page d'entrée des Généalogies

pour communiquer avec Jean Laurendeau, auteur de ce site web: genealogiejeanlaurendeau@gmail.com